6 règles de vie pour vos hémorroïdes

Jean-Baptiste Bumard, 29 septembre 2018

Voici comment se débarrasser des hémorroïdes :

Depuis que je n'ai plus d'hémorroïdes, je suis scrupuleusement 6 règles de vie listées un soir de semaine dans un carnet de notes personnel que je garde tout le temps avec moi.

Il s'agit de règles mais aussi de principes que je respecte constamment, jour après jour, et qui seront toujours valables dans 10 ans. Ces règles me permettent de me tenir éloigné des hémorroïdes. Les principes, eux, me permettent de ne pas franchir des lignes que je pourrais regretter par la suite.

Mes règles et principes peuvent paraître étranges mais ils deviennent vite indispensables quand on cherche à supprimer les hémorroïdes de sa vie.

regles de vie hemorroides

Les voici :

1- Refuser l'opération

... même si votre médecin insiste

Parce qu'on a vite fait de se laisser influencer lorsque l'on souffre des hémorroïdes. Par des proches ou alors par des médecins généralistes.

L'opération ne règlera jamais le problème. Et elle pourrait même vous rendre incontinent. Alors réfléchissez bien avant d'y penser !

D'une manière générale, je pense que la chirurgie est une très bonne chose pour les êtres humains. Mais pas dans le cadre des hémorroïdes.

2- S'imposer du repos

... même quand on manque de temps

La plupart des gens sont fatigués. Observez attentivement les gens autour de vous, que ce soit dans la rue, dans le métro ou dans le train. Les gens sont à bout ! Ils mènent des vies souvent compliquées et remplies de stress. Et ils ne prennent pas le temps de se reposer.

Je considère que ne pas respecter ses heures de sommeil est un manque total de respect envers sa personne. Et un manque de gestion des priorités. Rien n'est plus précieux que votre santé.

3- Ne jamais toucher aux médicaments non naturels

... même si le pharmacien essaye de vous convaincre

Je n'ai jamais été un grand fan des médicaments. Je pense que l'industrie pharmaceutique est un gros business. Entrez dans une pharmacie et comptez le nombre de médicaments contre le rhume alors que l'on sait tous que le rhume se guérit tout seul. Rappelez-vous que certains laboratoires payent pour apparaître dans des publicités à la télévision.

Par ailleurs, il existe des produits avec des ingrédients naturels alors pourquoi risquer inutilement sa santé ? Pour vous débarrasser d'une hémorroïde, je recommande toujours en premier les gélules naturelles Formule H et la crème Hemapro. Mais attention, ils ne sont pas faits pour tout le monde.

formule h

Les gélules Formule H - C'est la nouvelle génération de gélules aux ingrédients 100% naturels. Il ne s'agit pas vraiment d'un médicament mais plutôt d'une solution alternative aux produits pharmaceutiques classiques sans risque pour votre santé et sans effets secondaires. 
-> Cliquez ici pour lire mon avis sur Formule H

creme hemapro hemoroide

La crème HemaPRO™ - Crème aux composants naturels très connue en France pour stopper immédiatement la douleur et éliminer progressivement les symptômes des hémorroïdes. Mais attention aux prix pratiqués en pharmacie !
-> Cliquez ici pour lire mon avis sur la crème Hemapro

Vous pouvez aussi voir la liste complète des meilleurs traitements pour hémorroïdes que je recommande.

4- Manger beaucoup de fruits et de légumes

... même si ce ne sont pas vos aliments préférés

Les fruits et les légumes doivent être la base de votre alimentation. Ils sont variés, délicieux, excellents pour la santé et ils évitent la constipation.

Si possible, consommez des fruits et légumes de saison, crus et biologiques. Et variez les plaisir !

Dans la vie, tout est une question de priorités. Si votre santé est votre priorité alors vous devez accorder aux fruits et aux légumes une place de choix dans votre alimentation.

5- Prévoir un stock de cotons pour bébé

... même si vous avez honte

Le papier toilette classique peut être très irritant pour la région anale. Ce que je conseille, c'est d'avoir toujours sur vous des carrés de coton pour bébé que vous pourrez humidifier pour vous nettoyer. Ils sont généralement très confortables, très doux et ils ne peluchent pas.

L'hygiène rectale est très importante pour éviter l'apparition d'hémorroïdes.

6- Alterner les positions assis/debout

... même si ce n'est pas toujours évident

Chez moi, la position debout prolongée avait tendance à favoriser l'apparition d'une hémorroïde.

Donc que ce soit au travail, à la maison ou pendant un weekend à Disneyland, je fais toujours en sorte de faire des pauses et d'éviter d'être debout trop longtemps.

Vous verrez qu'à force de le faire, ça devient vite une habitude et un réflexe quotidien.

Articles populaires sur les hémorroïdes :

Dites enfin STOP aux hémorroïdes !
avec UrgenceHemorroides.com

marre des hemorroidesras-le-bol des hemorroides

Hémorroïdes définition : c'est quoi exactement ?

Avant de vous en débarrasser, il est important de savoir et de bien comprendre ce que sont les hémorroïdes.

Les veines hémorroïdaires ou hémorroïdes font partie de l’anatomie de la région anale. Cet ensemble forme un véritable réseau veineux terminal. Chez un sujet sain, les hémorroïdes jouent un rôle majeur dans la continence, c’est-à-dire dans le fait de retenir les selles ou les gaz. Ainsi, les hémorroïdes participent à l’occlusion du canal anal.

Lors d’une inflammation et d’une dilatation excessive, ces veines vont se distendre et former des varices : c’est la maladie hémorroïdaire. Ces dernières peuvent se localiser en deux zones distinctes. Situées en haut du canal anal, les hémorroïdes dites internes sont sensibles aux gaz et aux selles mais elles ne sont généralement pas douloureuses. Contrairement aux dernières, les hémorroïdes situées au niveau de la marge anale, dites externes, sont très sensibles à la douleur, car elles se situent immédiatement sous la peau.

Une protubérance (excroissance) extériorisée hors du canal anal se nomme le prolapsus. Elle correspond à un état plus avancé de la maladie. Le prolapsus peut passer du stade oedématié et intermittent à un stade permanent plus ou moins réductible.

Au stade le plus élevé, une veine hémorroïdaire est érodée. Des saignements peuvent alors survenir.

Deux théories coexistent pour expliquer la naissance de la crise hémorroïdaire. D’un point de vue vasculaire, une baisse du retour veineux serait due à la poussée abdominale effectuée lors de la défécation. D’un point de vue mécanique, une augmentation de la laxité du tissu de soutien expliquerait le relâchement du réseau veineux.

Dans une enquête française de grande ampleur, près de 40 % des patients interrogées déclarent avoir souffert au moins une fois dans sa vie des hémorroïdes. Je constate que la crise hémorroïdaire est une atteinte extrêmement fréquente et qui augmente avec l’âge.

Hémorroïdes : plutôt les femmes ou les hommes ?

Question existentielle, tout le monde veut savoir si ce sont les hommes ou bien les femmes qui sont les plus touchés par les hémorroïdes. La réponse va peut-être vous surprendre…

On peut estimer que les hémorroïdes se développent autant chez les hommes que chez les femmes. Toutefois, quelques cas particuliers sont à écarter.

La femme enceinte est particulièrement sujette aux états hémorroïdaires. La grossesse est une période à risque. En effet, la pression exercée par le foetus qui prend de plus en plus de plus de place au fur et à mesure de sa croissance, comprime les veines hémorroïdaires. Il ne faut donc pas les prendre en compte.

Les périodes menstruelles ont tendance à favoriser les crises hémorroïdaires. En effet, les pics d’hormones qui conduisent aux menstruations ont pour effet de créer un œdème au niveau du bassin ce qui a pour conséquence de laisser le sang stagner dans les veines hémorroïdaires. Les vaisseaux sanguins sont dilatés et donc perdent de leur tonicité.

Troisième point important : la plainte. Les femmes se plaignent moins des douleurs causées par les hémorroïdes ce qui fait que moins de femmes se font opérées. Ceci peut expliquer que la fréquence semble légèrement plus élevée chez les hommes. Cela a pour conséquence de contrebalancer la cause physiologique (périodes menstruelles) rencontrée par les femmes.

En d’autres termes, on peut conclure que les hommes et les femmes sont équitablement concernés par les hémorroïdes, ou presque.

Dictionnaire des hémorroïdes

Anuscopie = Examen à l’aide d’un anuscope d’une longueur de 6 à 7 centimètres inséré dans l’anus.

Bain de siège = Immersion de la région pelvienne dans un bain d’eau additionné ou non de substances traitantes, désinfectantes ou tannantes.

Coloscopie = Examen visuel du côlon à l’aide d’une sonde appelée coloscope.

Hémorroïdes = Groupement de vaisseaux sanguins situé sous les muqueuses de la région anale ayant la forme d’une varice due à la dilatation anormale d’une veine de l’anus et du rectum.

Hémorroïdectomie = Intervention chirurgicale consistant à enlever les veines malades. La plupart du temps, les caillots sanguins sont emprisonnés à cause d’une thrombose.

Hémorroïdopexie = Retrait d’une collerette rectale suivie d’un agrafage circulaire. Synonyme : anopexie.

Ligature élastique = Technique opératoire consistant en une nécrose des tissus obtenue par strangulation à la base des pédicules hémorroïdaires.

Sigmoïdoscopie = Examen de la partie terminale de l’intestin, le sigmoïde, se trouvant juste avant le côlon.

Prolapsus = Chute d’un organe, d’une partie d’organe ou d’un tissu à la suite du relâchement de ses moyens de fixation.

Proctologie = Spécialité de la gastro-entérologie étudiant les maladies de l’anus et du rectum.

Prurit = Désigne la sensation de démangeaison de la peau et qui conduit au grattage.

Thrombectomie = Ablation d’un caillot dans un vaisseau sanguin.

Thrombose = Caillot de sang se formant dans une veine ou une artère par le mécanisme de la coagulation sanguine.

Topique = Désigne un médicament agissant uniquement à l’endroit où il est appliqué, sur la peau ou sur une muqueuse. Les topiques hémorroïdaires comprennent les crèmes et suppositoires destinés à l’anus.

Veinotoniques = Désignent des médicaments destinés à traiter les troubles de la circulation sanguine et de l’insuffisance veineuse (jambes lourdes, troubles hémorroïdaires, varices, ecchymoses et saignements). Le plus connu est Daflon. Synonyme : phlébotoniques.